vendredi 23 juin 2017

L'oubli est indispensable au bon fonctionnement du cerveau


Je suis en chicane avec Emman et je me demande laquelle de nous deux fera les premiers pas pour rompre nos silences si on finit par oublier ce qui nous a amené dans cette situation.
La semaine dernière, je me sentais comme dans un coma existentiel, j’étais certainement trop centrée sur moi-même et l’égoïste sans coeur en moi qui admet ses limites s’est manifesté.

Cybèle depuis ce temps, fait la porte-parole en me donnant quelques nouvelles de sa sœur.
En tout cas, c’est certain qu’Emmanuelle s’est rendu compte que sa mère est plus qu’imparfaite … BREFF!!! je suis la pire des mères.

Nos filles doivent comprendre que l’on n’a jamais la mère que l’on veut; nous n’avons pas eu la mère idéale et leur fille ne l’aura pas non plus. «C’est le deuil le plus difficile à traverser, admet Doris-Louise Haineault. Mais il faut passer à travers, se réaliser soi-même. C’est maintenant à la fille de jouer.»
Une chance que mes toiles avancent, la semaine prochaine je projette d’aller voir une ptite galerie d’art à Ste Thérèse.

Je suis presque toujours à mes pinceaux, c’est une job à plein temps sauf que je n’ai ni de boss, ni d’argent…c’était mon challenge et je l’assume, mais je me sens terriblement isolée malgré le bonheur que cela me procure.
Au moins, cela me tient très occupée, car réellement la vie serait bien plate à écouter la télé ou être sur Facebook toute la journée.

Lolo la plus qu’imparfaite XXX 


L'oubli est indispensable au bon fonctionnement du cerveau
Marie-Céline Jacquier
Futura Sciences

L'oubli est un élément essentiel à l'intelligence humaine car il permet de se concentrer sur ce qui est important. Une mémoire efficace ne se conçoit pas comme une accumulation de données : la conservation d'informations trop précises peut en effet s'avérer contre-productive.
En général, on considère qu'une bonne mémoire permet de retenir de nombreuses informations sur une longue période. En neurobiologie, ces problèmes révèlent souvent des pathologies. Mais l'oubli reste indispensable au bon fonctionnement du cerveau. C'est ce que rappellent deux chercheurs de l'université de Toronto dans un nouvel article paru dans Neuron, où ils dressent un parallèle entre la mémoire humaine et la mémoire artificielle.

Le cerveau ne fait pas que du stockage de données, il s'évertue aussi à les effacer. Comme l'explique Blake Richards, l'un des deux chercheurs, « il est important que le cerveau oublie des détails non pertinents et se concentre plutôt sur les choses qui vont aider à prendre des décisions dans le monde réel ». D'après les auteurs, l'objectif de la mémoire n'est pas de transmettre l'information la plus fidèle, mais plutôt d'optimiser la prise de décision en ne conservant que celles de valeur.

L'oubli est aussi important que le souvenir

Certains mécanismes favorisent la perte de mémoire. L'un d'eux consiste à affaiblir, voire éliminer, des connexions synaptiques entre neurones qui servent à coder la mémoire. Un autre mécanisme en génère de nouveaux à partir de cellules souches : quand les neurones s'intègrent dans l'hippocampe, les nouvelles connexions remodèlent les circuits existants, ce qui rend plus compliqué l'accès à certaines informations. Ceci expliquerait pourquoi les enfants, chez qui l'hippocampe produit plus de nouveaux neurones, oublient beaucoup d'informations.

L'oubli permet de s'adapter à de nouvelles situations en laissant de côté des informations datées et trompeuses qui ne sont pas forcément utiles dans un environnement qui a changé. « Si vous essayez de naviguer dans le monde et que votre cerveau émet constamment de multiples souvenirs conflictuels, cela rend plus difficile une prise de décision éclairée » explique Blake Richards.
Commentaire : Voir aussi :
Comment les émotions forgent nos souvenirs
Les souvenirs seraient transformés chaque fois qu'ils sont évoqués
La voie vers la mémoire

lundi 19 juin 2017

Un peu plus de chaleur humaine pour plus de bonheur


Malgré les canicules, la chaleur humaine y a rien de tel pour augmenter mon moral, cela restera toujours un des besoins qui me donnera toujours beaucoup de bonheur.

La sexualité c’est complètement différent si on la regarde de plus près. (futurs sujets Olé..Olé..peut-être à venir)

Mais revenons à nos moutons, le texte que je publie se retrouve parmi le seul que j’ai lu sur le sujet et c’est de la pure psychopopMGM.


Il mentionne que l'affectivité est différente de la chaleur humaine, alors là, j'ai de la misère à les suivre
Elle est sécurisante, elle suppose le respect de l’autre dans la présence et de la considération.
« Lorsque nous venons au monde, nous sommes dépendants de notre environnement pour survivre. Cette survie dépend non seulement de la nourriture physique, mais aussi comme je l’ai mentionné précédemment d’une saine nourriture émotionnelle. L’amour, la chaleur humaine, l’attention, la tendresse, la patience, l’empathie et la joie sont quelques-uns des ingrédients de cette nourriture émotionnelle nécessaire au développement d’une autonomie émotionnelle.
https://www.psycho-ressources.com/bibli/autonomie-affective-emotionnelle.html 
Alors toute ma vie j’aurai besoin de chaleur humaine même si je suis une femme solitaire qui se croit indépendante.
La chaleur humaine, je peux toujours la retrouver parmi mes enfants, ma famille, mes amis, mais pour le moment je sens un vide affectif et la chaleur humaine d'un homme avec qui je me sentirais bien me manque un peu.

Lolo la plus qu'imparfaite XXX

Un peu plus de chaleur humaine pour plus de bonheur
laurence
Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus souvent face à des situations de solitude dans notre vie de tous les jours. Les raisons sont nombreuses : démantèlement de la famille, machines remplaçant l’être humain... La vie quotidienne, de plus en plus trépidante et routinière, nous a coupé de cette chaleur humaine pourtant essentielle à notre bonheur.
 
Précision sur la notion de chaleur humaine
La chaleur humaine est différente de l’affectivité Elle est sécurisante, elle suppose le respect de l’autre dans la présence et de la considération. Elle est bien distincte de l’empathie aussi. On est proche tout en étant bien distinct. C’est grâce à ce comportement que nous allons pouvoir développer de vraies qualités d’écoute. L’affectivité au contraire étouffe, car d’une manière inconsciente, on utilise l’autre pour compenser nos manques. Définition de la chaleur humaine Du fait même de sa définition, la chaleur humaine permettra d’ensoleiller les vies de ceux qui nous entourent. Et même dans un cadre particulier, elle suffira à apaiser des situations : victimes de violence, suicidaires, dépressifs, couples en conflit... Avec la chaleur humaine, on est toujours dans une relation de donner/recevoir. C'est-à-dire, qu’en donnant, on partage un moment, parfois même un instant très court de bonheur. Qui n’est pas heureux de recevoir un sourire en retour du sien. On offre et on reçoit, le plus souvent. C’est ainsi que s’équilibrent ces relations qui ne sont pas ternies par une relation d’affectivité qui la rende plus compliquée.
En quoi la chaleur humaine apporte-t-elle le bonheur ?

En évoquant l’échange et le partage, nous avons déjà commencé à y répondre. Le sentiment de confiance : il est d’autant plus fort que nous nous sentons écouté, mais en toute liberté. La notion d’obligation inhérente à l’affectivité existant dans les liens familiaux (par exemple), a là, complètement disparu. Nous ne subissons pas, mais nous sommes dans l’échange librement consenti. Un sourire, des paroles échangées avec des gens qui nous sont affectivement étrangers procurent beaucoup de bonheur. Le sentiment de sécurité : il est opposé au malaise de la solitude. Le monde nous semble donc moins hostile. Nous avons tous besoin de sentir la chaleur humaine autour de nous pour que la vie soit plus belle. Des gestes simples d’entre-aide et d’échange réels permettent d’en distribuer autour de soi. Que nous en soyons l’objet ou l’auteur, ils ajouteront quelques pierres à l’édifice de notre bonheur. Plus le monde a évolué et plus l’échange spontané a disparu ainsi que notre vision des autres.

dimanche 18 juin 2017

Soyez vous-même et les bonnes personnes arriveront dans votre vie


077 Le jardin de l'éléphant


Un dimanche matin de canicule et d'orages violents à venir.

Aujourd’hui, je me serais bien trempé les orteils dans la piscine de Tilou2.
Dommage, je lui ai posé un lièvre cette semaine et notre relation amicale se termine par un éloignement.

Les dimanches se suivent et ne se ressemblent pas comme tous les jours d’ailleurs.

Dimanche dernier, je me sentais comme transporté dans un monde différent qui ne m’appartient pas et aujourd’hui ma réalité se transforme dans l’ennui d’une femme solitaire.

Je me donne un coup de pied dans le cul, malgré la chaleur et l’humidité j’ai décidé d’aller voir mes ptits amis au dernier dimanche de billard. L’air conditionné pourra peut-être me remettre les idées à la bonne place et les fous rires me rendre un cœur qui a le goût de danser.

Je remets un sourire sur mes lèvres en essayant de croire que la vie est merveilleuse, l'aide de la psychopop moléculaire génétiquement modifiée m'aidera peut-être à me sentir un peu mieux en restant moi-même en toute circonstance, mais en attendant ce n'est que du bla..bla..bla à mon esprit.

La femme Olé..Olé en moi est bien tranquille depuis un certain temps et pour ce qui est des bonnes personnes qui arriveront dans ma vie, elles doivent certainement vivre à l'étranger dans des pays lointains sans aucun passeport.

Lolo la plus qu’imparfaiteXXX



Soyez vous-même et les bonnes personnes arriveront dans votre vie
075 Le voyage
Soyez authentique, rêveur-se, aimable, parfois têtu-e et même avec une touche de folie qui vous rend unique. Soyez vous-même, défendez votre identité à chaque instant de votre vie même si beaucoup n’aiment pas vos bizarreries, vos opinions ou vos manies. Maintenez votre essence et les bonnes personne arriveront au moment où vous vous y attendez le moins.

Cette idée qui, à première vue, semble tout à fait logique, compréhensible et probable, est l’une des principales raisons pour lesquelles une personne consulte un-e psychologue. Les symptômes sont quasiment toujours les mêmes : épuisement social, fatigue physique extrême et la sensation que l’on a perdu le rythme, que l’on se retrouve dilué-e au milieu des priorités des autres, des pressions de l’entourage et du son d’un monde auquel on ne s’identifie plus.

«Le défi le plus difficile est d’être soi-même dans un monde qui essaie toujours d’être quelqu’un d’autre.»
-EE Cummings-

Quand nous cessons d’être nous-même pour être ce que les autres attendent de nous, nous perdons le plus beau de notre être : l’identité propre. Et plus encore, lorsque nous laissons de côté ce qui nous rend unique pour devenir une personne «standard», attentionnée et maniable pour que tout s’y ajuste, en permettant à des personnes que nous préférerions loin d’entrer dans notre vie.

Petit à petit, et sans que nous ne nous en rendiont une tonalité grise, où il n’existe ni la brillance qui inspire ni la spontanéité qui réjouit et motive. Ainsi, il est de notre responsabilité de découvrir et de défendre notre propre lumière, ce qui nous rend différents, ce qui fait de nous des êtres inimitables dans un monde dans lequel nous serions tou-te-s remplaçables.

076 La robe rouge aux pois mauves

Être soi-même dans un monde de personnes similaires
William Ury, co-fondateur du programme de négociation de l’Université de Harvard, est l’un des plus grands experts des sujets de communication. Nombre de ses travaux sont des contributions précieuses au champ de la croissance personnelle. Dedans, on décrit aussi certains processus psychologiques grâce auxquels on apprend à être plus heureux-se dans des environnements personnels, sociaux et professionnels complexes et très demandeurs.

Dans le livre Getting to Yes with Yourself («Obtenez un Oui de vous-même», en français) du docteur Ury, il nous explique que le plus grand problème que les personnes ont lorsqu’elles communiquent, qu’elles souhaitent arriver à un accord ou même établir des relations personnelles significatives, c’est qu’elles ne croient pas en elles. Quand on se sent pas sûr-e de soi, on porte des masques, on s’habille avec des armures et on chausse des chaussures de plomb. Si nous vivons avec la peur, nous attirons l’échec à tous les niveaux.

vendredi 16 juin 2017

Des experts prédisent que l'Intelligence Artificielle va dominer les humains dans moins de 50 ans


Moi...cette intelligence artificielle je la prédis avant dix ans, elle existe déjà avec le transhumanisme qui vient avec.

Le fameux implant à décoder nos vies qu'ils essaient de nous faire passer depuis belle lurette s'installe confortablement en nous assurant la paix et la vie éternelle.cliquez ici: articles sur la puce électronique

Il existe un nouveau tatouage avec un très beau dessin qui change de couleur d'après le taux de sucre dans le sang et on pourra bientôt et ce n’est pas moi qui le dis, se faire implanter Google directement dans le cerveau.

N’oublions pas que tous ses gadgets à la James Bondrobotique nous dirigent directement vers le transhumanisme, c’est-à-dire mi-humain avec les supers pouvoirs du robot.

cliquez ici: vidéo sur le transhumanisme

Les hommes et les femmes ordinaires qui n’accepteront pas d’être à la botte de ses représentants seront considérés pire que des lépreux et seront bons à la décharge.

Je me demande bien pourquoi je m’inquiète encore de l’humanité, j’espère ne pas me rendre à ne plus savoir si je suis humaine ou un robot.

Je suis inquiète du sort de la planète, mais une chance... je n’en parle que très rarement.
Tout est beau dans le meilleur des mondes.

Je suis dans cette vie pour le meilleur et pour le pire.
 Lolo la plus que parfaiteXXX

Des experts prédisent que l'Intelligence Artificielle va dominer les humains dans moins de 50 ans



La question de l'IA qui va remplacer les employés humains est devenue l'un des sujets les plus chauds de l'actualité, et pour cause, les études continuent de faire l'éloge du potentiel de croissance et de richesse que présente l'IA en raison de l'augmentation de la productivité. En même temps, d'autres rapports mettent en garde contre les menaces de l'emploi et l'aggravation de l'inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés.

En dépit de ces alertes, rien ne semble arrêter le progrès technologique. Selon une dernière étude publiée par les prestigieuses universités de Yale et d'Oxford, l'IA devrait dépasser les humains dans tous les domaines en moins de 50 ans. Pour arriver à cette prédiction, les deux universités se sont tournées vers des spécialistes de l'intelligence artificielle du monde entier. Ces derniers estiment que l'IA devrait nous dominer d'ici 2062, la probabilité de cette prédiction a été de 50 %. Néanmoins, il faudra attendre encore plus d'un siècle jusqu'à 2137 pour voir l'IA dominer toutes les activités humaines.

L'intelligence artificielle devrait maitriser beaucoup d'activités bien avant cette date. Dès 2024, les spécialistes s'attendent à ce que les machines deviennent meilleures que les humains dans la traduction des langues. De même, elles devront dominer des activités comme la rédaction de dissertations de lycée avant 2026, conduire un camion avant 2027 et remplacer les humains au commerce avant 2031. Les machines seront même aptes à écrire des livres best-sellers dès 2049 et à s'occuper de la chirurgie en 2053. En réalité, tous les jobs occupés par les humains seront automatisés dans les prochains 120 ans, ont dit les participants au sondage.

Le sondage de l'étude menée par les deux universités a été envoyé aux spécialistes de l'IA qui ont publié en 2015 des recherches dans l'une des deux grandes conférences de la discipline (la Conference on Neural Information Processing Systems et l'International Conference on Machine Learning). Au total, 352 chercheurs ont participé à l'étude.

Ces résultats ont « des conséquences sociales de grande portée », a dit Katja Grace de la Machine Intelligence Research Institute à Berkeley en Californie. Comment les enseignants vont-ils agir si l'on sait que les dissertations générées par ordinateur seront impossibles à distinguer des dissertations rédigées par les élèves, par exemple ?

Néanmoins, les humains seront toujours là pour gérer les problèmes qui suivront le déploiement de l'IA. Les spécialistes ont donné une probabilité de 5 % seulement de disparition de notre espèce, et ce malgré l'engouement des médias et le débat très tendu des dangers de l'IA.

L'intelligence artificielle a déjà dépassé les humains dans plusieurs tâches. Dernièrement, AlphaGo, l'IA conçue par DeepMind (une filiale de Google) a réussi à battre le meilleur joueur du monde du jeu de stratégie le plus complexe qui puisse exister, le jeu de Go. D'autres systèmes peuvent lire sur les lèvres mieux que les professionnels, et des systèmes peuvent même aider les enquêteurs à trier les données de police. Cependant, chaque système maitrise une tâche unique et est sans intérêt lorsqu'il s'agit de faire d'autres tâches, à moins qu'il soit entrainé.

« Il y a des preuves que les machines vont dominer l'intelligence humaine dans des tâches complexes, mais spécifiques », a dit Eleni Vasilaki de l'Université de Sheffield au Royaume-Uni. Mais il n'y a pas beaucoup de preuves qu'une IA dotée de la même polyvalence que les humains va faire son apparition prochainement, dit-elle.

Les résultats de l'étude n'ont pas montré de relation entre l'âge des chercheurs et leurs prédictions, mais leur emplacement géographique a eu un impact sur leurs prédictions. Ainsi, les chercheurs en Asie ont avancé des dates bien plus proches que leurs pairs d'Amérique du Nord.

Cette étude s'est concentrée sur les aspects cognitifs de l'intelligence qui correspondent à des tâches bien définies. « Mais des éléments de l'intelligence, comme l'intelligence émotionnelle, vont au-delà du cognitif », a dit Georgios Yannakakis, de l'Université de Malte. « Il serait intéressant de se demander quand l'IA va dépasser les humains qui critiquent les œuvres d'art ou les films. »
http://sciencepost.fr/2017/06/bientot-tatouage-interactif-diabetiques/
Source : arxiv.org

Lettre à mon corps: un texte motivant de Jacques Salomé

074 Je prends mon temps
Mon corps me dit de manger et moins je mange… moins j’ai faim.
Je m’inquiète un peu, je n’ose plus me peser sur ma balance.
Je n’ai plus vingt-ans et les rides sont plus profondes quand on maigrit trop.

Ce soir, je me force à prendre un bon ptit souper, petits croissants, pâté de foie et fromage accompagné d’un verre de vin rouge.

Je dois sortir de ma léthargie de la semaine, je me donnais quelques jours pour brasser des idées noires.
Avec toute la psychopop moléculaire génétiquement modifié que je peux lire, il doit bien y avoir des bons conseils pour changer ses pensées et se remettre sur pied avec un moral de Goliath.

Je prends ça cool en fin de semaine, la météo n’est pas très bonne à venir et je dis YOUPPI!!

Je pourrai terminer ma soixante-quinzième toile et flatter ma chatte Juliette.

J’arrête de rêver en cinémascope et je me prends en main.
Je dis merci à mon corps pour ma santé et je veux faire la paix avec mon esprit.

la vie est belle.
Lolo la plus que parfaiteXXX


Lettre à mon corps:
un texte motivant de Jacques Salomé
http://www.inspirant.fr/lettre-a-corps-jacques-salome-texte-motivant.html

Le texte que nous vous vous proposons aujourd’hui est très intéressant car il évoque le fait de faire la paix avec son corps et son esprit. Ainsi, même si par le passé vous avez fait des erreurs, ce n’est pas grave, l’important c’est d’en avoir pris conscience et de maintenant se concentrer sur le présent, pour se reprendre en main et progresser.

Même si à un moment, ou une période, vous êtes au fond du gouffre, il est toujours possible de se relever, de repartir et même de revenir plus fort qu’avant, nourri des enseignements de l’épreuve.

Ce texte peut très bien être le point de départ d’une nouvelle résolution comme se (re)mettre au sport, manger sainement, prendre confiance en soi ou apprendre à aimer son corps.

LETTRE A MON CORPS
Bonjour mon corps,

C’est à toi que je veux dire aujourd’hui combien
je te remercie de m’avoir accompagné
si longtemps sur les chemins de ma vie.

Je ne t’ai pas accordé l’intérêt, l’affection ou plus
simplement le respect que tu mérites.
Souvent, je t’ai même maltraité, matraqué de
reproches violents, ignoré par des regards
indifférents, rejeté avec des silences pleins de doutes.

Tu es le compagnon dont j’ai le plus abusé, que j’ai le plus trahi.
Et aujourd’hui, au mi-temps de ma vie, un peu ému,
je te redécouvre avec tes cicatrices secrètes, avec
tes lassitudes, avec tes émerveillements et tes possibilités.

Je me surprends, surprends à t’aimer, mon corps,
avec des envies de te câliner, de te choyer ou te donner du bon.
J’ai envie de te faire des cadeaux uniques, de dessiner
des fleurs et des rivières sur ta peau, de t’offrir du Mozart,
de te donner les rayons du soleil et de t’introduire aux rêves des étoiles.
Tout cela à la fois dans l’abondance et le plaisir.

Mon corps, je te suis fidèle.
Oh, non pas malgré moi, mais dans l’acceptation profonde de ton amour.
Oui, j’ai découvert que tu m’aimais, mon corps.
Que tu prenais soins de moi, que tu respectais ma présence.

Combien de violences as-tu affrontées pour me laisser naître,
pour me laisser être, pour me laisser grandir avec toi !
Combien d’accidents as-tu traversés pour me sauver la vie !

Mon corps, maintenant que je t’ai rencontré, je ne te lâcherai plus.
Nous irons jusqu’au bout de notre vie commune….
Et quoi qu’il arrive, nous vieillirons ensemble.

– Jacques Salomé

jeudi 15 juin 2017

Libre comme le vent…


Une fois, j’ai rencontré un homme libre, sans femme et sans enfants qui peut partir dans l’instant, assez riche pour voyager et assez intelligent pour en profiter. Il n’a besoin de personne tout comme Clint Eastwood dans le film et je l’envie malgré moi. 

Ceci dit....
Cette semaine j’ai eu le temps de rêver amplement.
Je rêvais de liberté, de tout envoyer promener et de me retrouver sans aucune attache.
De pouvoir dire à mes filles et à ma famille, faites comme si j’étais morte pour quelques mois et partir à l’aventure sur des routes inconnues comme une jeune fille.

Heureux hasard, moi qui ne regarde presque jamais la télé, je suis tombée lundi soir sur le film de Clint Eastwood <Sur la route de Madison>.
Un des films les plus intimistes que j’ai vu, j’imaginais la belle Meryl Streep choisir de partir avec son bel amoureux, mais elle abandonne son rêve afin que ses enfants et son mari ne subissent pas la peine de son absence.

Cela m’a suffi pour faire partir mon esprit en vrille me demandant, si j’étais assez riche, si j’étais plus jeune, si j’étais plus séduisante, si j’étais plus intelligente, si j’étais…si j’étais…. 

Je ne suis qu'une simple femme avec la responsabilité de mère même si ses enfants sont adultes, la responsabilité de payer ses comptes à la fin du mois, la responsabilité de s’assumer en tant que femme célibataire tout en apprenant à vivre seule.
Les rêves de <Thelma et Louise> sont très beaux sur grand écran et existent justement pour nous faire rêver.
Le bonheur n’est pas d’avoir tout ce que tu veux …mais d’aimer tout ce que tu as.
On a le sort que l’on mérite…..et je dois effacer mes soupirs.
 Lolo la plus qu’imparfaite XXX

mercredi 14 juin 2017

10 habitudes qui distinguent les gens intelligents des idiots!


Est-ce que je suis intelligente ou je pense seulement que je le suis.

Un ami m’a fait bien rire en énonçant les Q-Tips, ce qui veut dire un quotient de deux watts (ouates).

Quelquefois, je dois être un vrai Q-Tips, tout dépend de la situation.

Je me retrouve de temps en temps dans des circonstances ou mon intelligence ne me sert absolument à rien.
Je remarque que l’intelligence émotionnelle est souvent beaucoup plus importante que l’intelligence intellectuelle.
Un quotient intellectuel élevé ne fait pas toujours bon ménage avec la vie si la personne ne sait pas gérer ses émotions et se retrouve avec un bagage émotionnel dysfonctionnel.

Pour ma part, je paralyse si j’analyse trop ma petite personne et mon intelligence se situe certainement  dans la moyenne.

Par contre, l’intelligence est la première chose qui m’allume chez un homme, beaucoup plus que la beauté ou l’argent.
J’essaie de m’éloigner le plus possible des Q-Tips qui vivent dans la bêtise.

Finalement, mieux vaut être riche, intelligent et en santé que d'être pauvre, stupide et malade.

Lolo la plus qu’imparfaite XXX



Êtes-vous intelligent? Peut-être, pensez-vous l'être, mais dans le fond, vous ne l'êtes pas tant...
Parce qu'on trouve toujours plus intelligent que soi... Comme ont trouve toujours plus idiot que soit! Mais quelqu'un qui se trouve trop intelligent, l'est-il vraiment?

Pour le découvrir, vous pourriez faire un test de QI, ou bien lire ce qui suit. Parce qu'apparemment, les gens intelligents se distingueraient facilement des idiots avec certaines habitudes.

Si vous avez ces 10 habitudes, alors c'est que vous faites partie de l'élite des gens intelligents!

Veuillez tout de même prendre en considération que ce n'est pas toujours bien que d'être plus intelligent que les autres.

1) Les gens intelligents gardent leur calme:
De nombreuses raisons peuvent nous faire perdre la raison, nous faire perdre notre sang froid. Il arrive parfois qu'une personne intelligente pète aussi les plombs, mais ceci se produit beaucoup moins souvent que chez les gens qui possèdent un QI inférieur aux personnes intelligentes parce qu'elles ont une meilleure maitrise de soi. C'est ce qu'une étude de l'université du Michigan démontre. 600 personnes, parents et enfants, ont été observées pendant une période de 22 ans. Les chercheurs tentaient de savoir si un lien existait entre le fait d'avoir un faible quotient intellectuel et être agressif. Les résultats prouvent que les enfants apprennent très vite à réagir avec agressivité et colère à un conflit et que le fait de grandir dans un environnement hostile empêche le bon développement du cerveau.

2) Les gens intelligents de se croient pas au-dessus des autres:

Les gens moins intelligents ont tendance à avoir une mauvaise perception de leur talent. Elles se pensent aussi souvent au-dessus des autres. Selon une étude publiée dans la revue Psychological Science, les gens moins intelligents sont plus racistes, plus homophobes et ont plus tendance à catégoriser les gens de manière prématurée. En gros, de juger trop rapidement. Ils sont également du genre à abaisser les autres pour se valoriser. Mais ça ne prend pas une étude pour nous prouver ceci. Ça saute trop souvent aux yeux. Les gens intelligents savent très bien ce qu'ils valent et n'ont pas besoin de se pavaner pour faire leurs preuves. Au contraire, ils ont plus tendance à aider les autres et se réjouir de leur succès.
3) Les gens intelligents reconnaissent leurs erreurs:
Jamais les gens avec un QI inférieur ne reconnaitront leurs erreurs au contraire, ils blâmeront les autres pour leurs propres erreurs, rien n'est jamais de leur faute. Et ne reconnaitrons jamais leurs propres échecs. Pour les enfants dont les parents pensent que les erreurs sont un pêché capital, le développement du cerveau est mis à l'épreuve à cause du stress. Ces enfants grandissent en croyant que d'admettre une erreur est synonyme de la fin du monde. De leur côté les gens intelligents voient les erreurs comme une chose positive dont il faut tirer des leçons et n'ont pas de problème à reconnaitre leurs torts et leurs erreurs.