jeudi 25 mai 2017

ATELIER




Il s'en passe des choses dans ma vie de ce temps-ci.

Le retour de Tilou??? 
Avec ses nombreuses compétences administratives et manuelles, il m’a donné un peu de son temps à aménager ma chambre en atelier et le résultat est au-dessus de mes espérances, c'est mieux que dans mes rêves.
Je peux enfin profiter de mon appartement sans encombrement dans ma cuisine et mon projet de cent toiles d’ici la fin de septembre sera plus facilement exécutable.

La surprise de le revoir avec ses milliers de défauts et ses millions de qualités me rassure.
Je me sens bien avec lui mais mon expérience me dicte la prudence car on aurait pu s'inscrire au record Guiness du couple qui a subi le plus de ruptures en quelques mois.

En attendant, je profite de son cerveau musclé et de ses bras au maximum en lui donnant toute sa liberté.

La diminution de mes attentes se fait naturellement, mais je me cherche un manager en qui j'ai une entière confiance avec un esprit analytique et une belle intelligence afin qu'il puisse m'appuyer dans mes projets d'arts.

La Germaine en moi qui veut gérer et mener sa vie commence tranquillement à trouver des solutions. Hier en faisant mon budget, je découvre que je pouvais m'en sortir en étant très prudente et je me sentais comme si des petites ailes poussaient dans mon dos.

Lolo la plus que parfaiteXXX

vendredi 19 mai 2017

Le blues du vendredi soir


DIANE HÉBERT
Je me retrouve à la maison à anticiper une fin de semaine de solitude.

Qu’est-ce que je pourrais bien faire de mon corps pendant deux jours sans retomber dans mes crayons en pensant à l’organisation de mon atelier et enfin….mettre le nez dehors.

L’été sans amoureux, c’est bizarre, je trouve ça plus difficile, prendre une bière à une terrasse seule malgré que je suis assez autonome, je n’ose pas toujours même si le Journal de Montréal me tient compagnie.

Un moment à la fois….des surprises, des bonnes j’espère vont se produire.

Je regardais FB et en voyant les photos de ma cousine des Iles je me suis dit…elles sont tellement belles que j’en choisirais une si je devais refaire le décor de ma chambre comme tapisserie.

Pour le moment, loin de moi la pensée d’un décor de Fée clochette, mais la transformer en atelier me chicote, malheureusement, l’énergie et surtout les compétences me manquent énormément.

Comme je disais à mon coiffeur cette semaine, ma vie affective est comme un désert dans un grand pays africain….ALORS!!!! Parfois, la solitude est le prix de la liberté

Lolo la plus que parfaite xxx


Parfois, la solitude est le prix de la liberté

On dit souvent qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné et qu’une solitude digne est préférable au maintien d’un NON amour à nos côtés.
Par NON amour, nous nous référons aux couples qui s’alimentent uniquement d’insatisfactions et dans lesquels règnent les sentiments négatifs qui s’emparent de la liberté émotionnelle de chacun des membres.
Il est fréquent qu’à un moment de notre vie, nous tombions dans ces mauvaises relations, car depuis notre tendre enfance, nous apprenons que le couple idéal doit correspondre au schéma «je ne peux vivre sans toi», «sans toi, ma vie n’aurait pas sens», «si tu me quittes, je meurs» etc.
Si nous analysons ces phrases, nous nous rendons compte que nous nous infligeons une somme de pressions et d’exigences, à nous et à l’autre d’ailleurs, qui peuvent finir par entraver notre identité et nous détruire.
C’est pour cela que lorsque nous nous confrontons à une relation malsaine, il est primordial de réapprendre quelque chose : la seule personne dont nous avons besoin pour vivre, c’est nous-même. Ni plus ni moins. C’est très simple.
Il n’y a pas d’amour sans amour propre
L’amour de votre vie, c’est vous-même. Quand allez-vous le comprendre ?
L’amour ne se supplie pas, l’amour ne s’implore pas, l’amour ne se pleure pas à l’excès.
L’amour est une condition saine, l’amour est une condition positive, l’amour est une compétence. L’amour est une ambition pour beaucoup d’entre nous, mais un privilège pour peu.
La peur d’être seul nous fait vivre de mauvaises relations
Au début, la peur d’être seul dans la vie est quelque chose de positif et de sain. Cependant, comme dans tout, il y a certaines limites qu’il ne faut pas franchir.
Se soumettre à la douleur et supporter tout type de souffrance pour éviter la séparation est par exemple excessif.
Beaucoup de gens, comme conséquence de leur éducation et des expériences vécues, ressentent un grand désespoir face à l’idée de se sentir seuls au monde, et se lancent dans des relations impossibles.
Il existe un texte véritablement intéressant de mère Teresa, qui évoque cette idée:
“Il y a des personnes qui ont un conjoint, mais qui se sentent aussi seules et vides que si elles n’en avaient pas. Il y en a d’autres qui ne veulent pas attendre, qui préfèrent marcher aux côtés de quelqu’un qui ne leur convient pas et qui, par égoïsme, refusent que cette personne s’éloigne alors qu’elles savent qu’elles ne la rendent pas heureuse.
Il y a des personnes qui insistent dans des relations déjà détruites, car elles pensent qu’être seules est difficile et inacceptable. Il y a des personnes qui décident d’occuper la seconde place en essayant d’arriver à la première, mais leur voyage est difficile, inconfortable et les remplit de douleur et de sentiment d’abandon. 

Mais il y a d’autres personnes qui sont seules, qui vivent, qui brillent et s’offrent à la vie de la meilleure des manières. Des personnes qui ne s’éteignent pas, au contraire, qui s’allument chaque jour, de plus en plus. Des personnes qui apprennent à profiter de la solitude, car elle les aide à se rapprocher d’elles-mêmes, à grandir et à renforcer leur intérieur.
Ces personnes sont celles qui un jour, sans connaître le moment exact ni la raison, se retrouveront du côté de celles qui aiment d’un amour véritable et qui tombent amoureuses d’une manière merveilleuse.”

samedi 13 mai 2017

Psychopop-moléculaire génétiquement modifiée.




Calme et Léon
L’âge nous bonifie comme les grands vins ou les opéras de Mozart ou celle de Led Zeppelin
Le Zèbre ..Alexandre Jardin
Je viens de me trouver un terme pour les nouvelles psychologies modernes qui envahissent FB avec leurs textes écrits par des experts dans tous les domaines existentiels ou pas.

LA Psychopop-moléculaire génétiquement modifiée

Exemple :La femme forte
Pas celle qui a pris du poids depuis un certain temps, mais une vraie GERMAINE, celle qui doit se gérer et se mener elle-même, je m’y reconnais à l’occasion. 


Tous les sujets s'entrecroisent et se contredisent, pour la dispute de la VÉRITÉ
Le narcissique…l’égoïste…le jaloux….l’amour…la sexualité…l’horoscope des bons et des pas bons, les psychopathes, les vampires, les victimes et les malheureux, impossible de tout raconter c’est comme les étoiles dans un océan galactique. 

Leurs armes...ils nous amusent, nous font peur et frémir ils peuvent nous paralyser ou nous faire agir.

D’après eux y a rien de mieux qu’un cunnilingus tous les jours ainsi qu’une bonne pipe , très bénéfique y parait, autant pour la femme que pour l’homme…ils ont peut-être raison après tout, mais je ne connais personne dans mon entourage pour le confirmer.
FaceBook et les médias sociaux sont les meilleurs outils pour la nouvelle psychopop-moléculaire génétiquement modifiée..oui..oui…


Pour moi c’est un peu comme la langue de bois des politiciens, plus je la lis, moins je la comprends et moins je veux l’entendre, la curiosité de mon cerveau gobe quand même une partie de tout ce qui se dit en espérant trouver des croyances qui s'adaptent à ma nature. 

J'ai remarqué qu'à force de lire des textes et des textes sur tous les sujets possibles, je devenais beaucoup moins tolérante à lire les livres qui n’en finissent plus.

J’ai lu quelques mots cette semaine qui disaient
<apprendre à aimer les autres avant d’apprendre à s’aimer soi-même » 
CRIME!!! Ils n’arrêtent pas de nous dire de nous aimer soi-même..bla..bla…bla…tout est centré sur le <selfie> pour une fois que je lisais le contraire du nombriliste… j’étais ravie.

Windows10 me force la main pour faire des nouvelles mises à jour afin de m’installer tous leurs nouveaux programmes SUPER YOUPPI WOWW WOWWW!!! dont je n'ai pas besoin évidemment.
C’est vraiment moi qui aurais besoin des nouvelles mises à jour en matière de technologiemoléculaire génétiquement modifié. 

Je me souviens d'une amie qui me parlait de la télé comme la Magic Box de l'enfer, ce n'était que le début de l'embryon.

Lolo la plus qu'imparfaite XXX



jeudi 11 mai 2017

Tu parles d’une semaine de merde


Je suis malade depuis lundi dans la nuit, je vais un peu mieux, mais ce n’est pas la grande forme pour courir le marathon ou faire du bénévolat pour les sinistrés des inondations.

Nausées….crampes dans le ventre, tout y passe, certains me disent que c’est une gastro, j’étais trop malade pour me rendre à l’hôpital et attendre des heures et des heures sur un banc à l’urgence. J’aimais mieux m’emmitoufler dans ma doudou avec ma chatte et patienter. Je me disais, si j’ai à crever, je crèverai et c’est tout.

Je me sens un ptit mieux aujourd’hui, je n’ai pas encore assez d’énergie pour prendre une simple douche, mais au moins j’ai lavé mes draps. 

Il ne me reste plus qu'à retrouver l'appétit, je ne me souviens plus du plaisir à déguster un bon repas.

Voilà les nouvelles de ma santé pour tous mes proches qui s’inquiétaient. 

Les politiciens préfèrent nous voir mourir à la maison...c'est plus commode et ça coute moins cher.

Comme dit si bien Richard Martineau dans sa chronique de samedi dernier :

  UNE GRANDE VICTOIRE!
Selon les récentes données du ministère de la Santé, la durée moyenne de séjour dans les urgences (le temps qu'un patient allongé sur une civière passe à l’urgence avant d'obtenir son congé ou d'être hospitalisé) est de 15,6 heures.

Or, selon le gouvernement, c’est une grande victoire, car avant, ce temps d’attente était plus long de... six minutes!!!!

On est passé de 15 heures 42 minutes à 15 heures 36 minutes, et on se pète les bretelles!

Malgré tout l’argent qu’on envoie à l’État, malgré les changements de gouvernement, malgré les réformes, malgré les consultations, malgré tous les médecins qui se sont succédé à la tête du ministère de la Santé, c’est tout ce que nous avons réussi à gagner­­.

Six misérables minutes.
Et on devrait se réjouir? On devrait prendre ça comme une bonne nouvelle?

Comme m’a dit un ami: «J'ai des connaissances en France qui se plaignent quand elles passent deux heures à l'urgence. Notre médiocrité organisationnelle est sans pareil...»

Comme je l’ai écrit l’autre jour: l’anormal est devenu normal au Québec­­.
Lolo la plus plus plus qu'imparfaite xxx


samedi 6 mai 2017

Le pouvoir sexuel est un pouvoir conducteur


040 Le selfie du chat violet


 Un beau samedi soir, je me suis invitée à souper au resto, pizza et verre de vin au menu, le Journal de Montréal m’accompagnait.

J’aime bien lire les chroniques de Martineau, Joseph Facal et Denise Bombardier. À voir les nouvelles de la météo qui donnent un ton très alarmant pour les résidents près des cours d’eau me ramenaient à penser à une amie qui cette semaine me racontait son angoisse à voir monter les eaux près de sa demeure, surtout qu’elle est seule à gérer cet éléphant blanc.

Ce soir, honnêtement, j’aurais bien profité de la chaleur d’un homme. La célibataire en moi avait mis son J-String en croisant ses doigts.

Je ne me posais pas trop de questions à savoir pourquoi tout d’un coup ma libido qui habituellement est assez rock and roll se retrouve depuis quelques semaines dans le fond de la cave. Toute mon énergie créatrice et sexuelle je la dépense dans mes tableaux. Une vraie machine, je pense à quelqu’un en particulier qui me demandait si j’étais toujours aussi enflammée, la réponse est oui…quand j’aime…j’aime vraiment.

Je suis dans la thématique du chat, la semaine dernière c’était la grenouille. 

L’amour que j’y mets prend toute mon essence, ils sortent de mon esprit comme les clowns d’une boîte à musique.
Lolo la plus qu'imparfaite xxx

Le pouvoir sexuel est un pouvoir conducteur.

Celui qui a découvert comment transformer son émotion sexuelle en une énergie créatrice peut s'estimer bien heureux. Une étude scientifique a établi que :
  • Les hommes qui réussissent le mieux sont ceux qui ont un tempérament sexuel très développé et qui ont appris l'art de transformer l'énergie sexuelle.
  • Les hommes qui ont amassé une grosse fortune et ont réussi dans le domaine de la littérature, des arts, de l'industrie, de l'architecture et dans leur profession en général, ont agi sous l'influence d'une femme.
  • Le désir sexuel est un impératif qui pousse à l'action, mais ses forces sont comme celles d'un cyclone, elles sont souvent incontrôlables.
  • Lorsque le désir sexuel s'accompagne d'un sentiment amoureux, il en résulte le calme, l'équilibre, la justesse du jugement et la pondération."